samedi 12 mai 2012

point de fiction: "La 100e et la dernière"

Bonjour fidèles lecteurs,
C'est avec grand plaisir et regret que je souligne la centième édition de la chronique à Benoit. Heureux de voir que nous avons tenu votre attention durant toute cette aventure, mais malheureux de voir que mon copain va se retirer pour un repos de chronique bien mérité. C'est souvent aux petites heures du matin que notre collègue puisait son inspiration. Il devrait avoir les yeux moins rouges le samedi matin au magasin!!! Merci Benoit pour nous avoir fait rire, pour nous avoir surpris, pour nous avoir fait réfléchir et même nous avoir fait pleurer... J'ai proposé à Benoit de me joindre dans une nouvelle aventure¸où nous vous écrirons sur une base d'articles style éditorial, sur des sujets, évidemment, toujours reliés au domaine de l'automobile... Qui sait, vous y retrouverez peut-être un vidéo ou deux pour les accompagner !!! Merci encore pour ta superbe participation à notre site web et au plaisir de débuter une nouveau chapitre`à tes cotés, Merci Benoit, ton 'tchum' Emmanuel PS vous pouvez revoir les chroniques de BENOIT sur nos archives... Maintenant place à la chronique !
Aujourd'hui pour souligné la 100e chronique de ma jeune carrière de recherchiste du net, je vous annonce que ce sera malheureusement la dernière que je vais vous présenter. Plusieurs raisons m'ont obligé à prendre la décision de mettre fin à une petite aventure commencée il y a deux ans et demi déjà et soyez assurés, qu'il n'y a rien de négatif parmi ces raisons. Depuis le début de l'année, mon travail principal exige de moi beaucoup d'heures supplémentaires et ce n'est pas prêt de prendre fin car la compagnie prend de l'expansion et c'est tant mieux ainsi dans le contexte économique actuel. Occasionnellement je travaille aussi chez le Groupe Network et là aussi la croissance de l'entreprise fait en sorte que j'essaie de donner plus de temps à mon grand ami Emmanuel et je dois également investir du temps à finaliser mon projet de transformer ma Mercury Cougar 67 en voiture de course. Parlant de course, nous avons Emmanuel et moi ainsi que Korbi et Richard, deux de nos amis, suivi une école de pilotage automobile du Club Auto-Sport des Laurentides et nous avons réussi à obtenir nos licences de pilote de circuit routier et de time attack et je peux vous dire que nous en sommes très fiers. Il ne reste qu'à faire du temps de piste pour acquérir de l'expérience avant d'affronter l'euphorie de notre première compétition officielle. Pour remplacer la chronique, nous allons occasionnellement mettre en ligne des vidéos de nos sorties sur les circuits pour vous faire goûter l'ambiance et le feeling que nous allons vivre à bord de nos bolides. Soyez attentifs. Pour la dernière chronique il n'y a pas de sujet prédéfini mais seulement des vidéos qui m'ont marqués suite à mes recherches mais que je n'ai jamais insérés aux travers de mes chroniques. Bon visionnement. Comment détruire une belle voiture. Heureusement il n'y a pas de blessé. Un bel exemple d'un "close call". La destruction du Sunshine Skyway en Floride. Parfois les ingénieurs travaillent sur de drôles d'idées. Attention les images peuvent êtres choquantes. L'art du remorquage. Assez stressant au volant d'une Formule 1. Le plus gros accident de l'histoire de la Nascar. 37 voitures d'impliquées. Il y a 33 ans se déroulait la plus belle bagarre de la Formule 1 entre René Arnoux et Gilles Villeneuve. À la mémoire de Carroll Shelby 1923-2012. Voilà c'est terminé. Merci à tous de m'avoir lu tout au long de mes chroniques et d'avoir ainsi partagé mon univers. Encore une fois merci. Benoit Paquet

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire